• Cliquez sur les photos pour les agrandir

     

    A regrets, nous quittons

    Thasos. Le Speed jet « Fly dolphin » partant à 15 h 45, cela nous laisse le temps de terminer le tour interrompu du mur vendredi dernier.

    Tout d’abord les vestiges du quartier de la porte du Silène ; vestiges étudiés par un cousin archéologue, un peu déçu de voir l’état d’abandon dans lequel le site se trouve actuellement. Les priorités des autorités ne sont plus (et on le comprend)  l’entretien de tous les nombreux sites existants. La sculpture représentant le Silène sur la porte date du Vème S avant J.C. Elle a du en voir des crises, des guerres et autres problèmes. Dans les photos, une prise en noir et blanc par Yves  il y  a quelques temps et une avec à peu près le même angle de vue prise par Hervé montrent bien le manque d’entretien.

    Et pour les fans de ces recherches :

    http://www.efa.gr/index.php/fr/recherche/sites-de-fouilles/grece-du-nord-et-bulgarie/thasos

     

    Thasos  Porte du Silène

    Thasos  Porte du Silène

    Thasos  Porte du Silène

    Thasos  Porte du Silène

    Thasos porte du Silene après travaux Ecole Francaise Athenes

     Thasos porte du Silene vue aujourd'hui

     Thasos porte du Silene

     

    Thasos porte du Silene

     

    Nous continuons à longer le mur quand nous le pouvons, là encore on voit que le mur devait être davantage mis en valeur il y a quelques années (mêmes lampadaires que ceux qui balisaient le chemin d’accès à l’ Acropole). Nouvelle porte, celle de Zeus et Hera.

    Suite du mur (sud)

      Suite du mur (sud)

    Porte de Zeus et Héra

    Porte de Zeus et Héra

    Porte de Zeus et Héra  sarcophage

    Voilà, nous avons, je pense, vu la quasi-totalité des vestiges accessibles de Limenas.

    Dernier repas dans une taverne sur le petit port suivie de la dégustation de notre première baklava accompagnée d’un nescafé frappé en attendant le départ de notre dauphin volant.

      speed jet Flying Dolphin au ralenti

    Thasos 4  lundi 6 juin

     

     

    carte Thasos

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer


    votre commentaire
  • Un peu plus loin, une nouvelle montée, cette fois vers le village de Kastro. La route de 10 km est neuve (elle a été ouverte en janvier),  Auparavant le village de Kastro n’était relié à Limenaria que par une piste. La route neuve s’arrête juste à l’entrée du village, les quelques rues sont sablonneuses et caillouteuses. Les maisons en pierre semblent pour certaines rénovées, mais inhabitées ; sur une minuscule place nous trouvons une minuscule taverne tenue par un géant : Kosta. Hervé avait vu sur un blog qu’il ne fallait surtout pas manquer le yaourt avec du miel de Kosta, donc nous nous arrêtons et nous nous offrons même une salade grecque qui est deux fois moins chère qu’ailleurs. Kosta parle quelques mots d’anglais, mais très bien l’allemand (enfant il a vécu en Allemagne) Hervé et lui ont donc pu converser, il a expliqué qu’auparavant Kastro était très peuplé, on habitait là pour fuir les pirates qui sévissaient sur les côtes. Puis, la menace des pirates s’estompant et les mines de Limenaria prenant de l’ampleur, les gens sont redescendus sur la côte, le village s’est  vidé. Pourtant plusieurs maisons sont entretenues et rénovées, mais actuellement le village n’est plus habité en permanence, Kosta lui-même y monte tous les jours depuis Limenaria. Pourquoi alors avoir construit une route de 10 km pour y accéder alors que tant de routes existantes sont en piteux état ? Visite de l’église ancienne qui  semble authentique. A côté de la deuxième et petite église, sur le promontoire en bout du village, l’ossuaire très ancien est ouvert et laisse voir beaucoup d’ossements.

    Kastro

    Kastro

    Kastro  chez Kosta

    Kastro  ossuaire ouvert

    Dernière étape …  Limenaria et son site minier dont l’exploitation a fini dans les années 1960. Sans plus d’explications, nous ne savons pas trop à quoi servaient ces bâtiments. Celui appelé  « Palace » ou « Palataki » en grec  servait  de logement et de bureaux et date de 1903. Nous n’avons pas vu les lieux d’extraction. Il s’agissait de mines de zinc et de plomb. Le traitement des minerais  se faisait dans des fours en forme de grandes tours en pierre, quasi en bord de mer afin d’être chargé directement sur les bateaux ; insolite.

    Topo en français :

    http://guidemediterranee.com/spip.php?page=imprimer&id_article=4368&lang=en

    Limenaria port et ville

    Limenaria port

    Limenaria   Palataki batiment administratif et logemet site mine

    Limenaria:  site mine

     

    Limenaria:  site mine , ancien four

     

    Thasos 3 dimanche 5 juin 2 ème partie

     

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer


    votre commentaire
  • Cliquez sur les photos pour les agrandir

     

     

    Encore une journée bien remplie !

    Nous entamons le tour de Thasos en sens inverse, de façon à visiter la côte Ouest et faire quelques escapades vers de beaux villages de l’intérieur.

     Kazaviti avec ses belles maisons en pierres, ses rues empierrées en pente et ombragées par des figuiers (outre la fraîcheur provoquée par l’ombre, nous apprécions l’odeur !) propose une belle balade , le plan est clair, des panneaux indicateurs nombreux. La place du village est tellement accueillante que nous décidons de nous y installer et pour une fois de manger à une heure correcte (midi et demi).

    Kazaviti

    Kazaviti

    Kazaviti

    Kazaviti

    Kazaviti

    Kazaviti

     

    Plus haut, la carte indique le monastère de Pantelemion, évidemment nous ne pouvons pas ne pas y aller ! ouf !!! il est fermé jusqu’à 17h, mais cette montée nous permet d’avoir de beaux points de vue sur la côte et sur la montagne.

    Vue depuis le monastere de Pantelemion

     

    Nous rejoignons la côte que nous quittons quelques kilomètres plus loin pour monter jusqu’au village de Maries, lui aussi constitué de maisons en pierres, mais moins agréable que Kazaviti. Un panneau indique le lac Marion et une cascade ; nous suivons une piste sur 3 km et arrivons sur le site d’un lac quasiment à sec et deux cascades (une petite et une moyenne), là encore nous faisons une balade agréable et ombragée.

    Lac Marion

    Lac Marion

    Première cascade au lac Marion

    deuxième cascade au lac Marion

    En descendant, rapide visite dans le monastère de la Dormition de Marie (il nous fallait bien en visiter un).

    Puis nous traversons des oliveraies anciennes avec de nombreuses ruches.

    Monastère de la Dormition de Marie

    Monastère de la Dormition de Marie

    Oliveraies et ruches

     

     

     

     

     

    Enregistrer

    Enregistrer


    votre commentaire
  • Nous quittons le bord de mer à Potos et montons à  Theologos en pleine montagne ; là aussi des vraies vieilles maisons, bien différentes des bords de mer ; un petit écomusée très sympathique du folklore et un moulin à eau  perdu dans la campagne et reconverti en taverne ; nous avons regretté d’être déjà allés au restau aujourd’hui, le cadre était vraiment sympa !

     

    Theologos

    Theologos

    Theologos

    Theologos

    Theologos écomusée

     

    Nous rejoignons Limenas par la côte Ouest, sans nous arrêter,  sauf pour quelques photos. La côte ouest, ce sera notre programme de demain. La végétation change à nouveau, beaucoup de genêts le long des routes plus rectilignes.

    Skala Marion

    plate forme pétrolière entre Kavala et Thasos

    Skala Prinos

     

    Enregistrer


    votre commentaire
  • Cliquez sur les images pour les agrandir

     

     

    Nous louons une petite voiture pour deux jours et nous nous lançons à la découverte de l’île.

    Nous débutons par la côte Est : plusieurs villages fort sympas comme Panagia et Potamia  où nous visitons un petit musée installé dans une ancienne école : le musée Polygnotos Vagis, Vagis était un sculpteur et un peintre né à Potamia en 1892, il  a émigré  aux USA en 1911. Il est retourné en Grèce en 1963, deux ans avant sa mort et a légué à l’état ses œuvre sous conditions de les exposer dans un musée si possible à Potamia. Ce petit musée est ouvert depuis 1981.

     

    Panagia

    Panagia

    Panagia

    Potamia Musée Polygnotos Vagis

    Potamia Musée Polygnotos Vagis

     

     

    Petite halte également dans le petit port de Skala Potamia.

    Skala Potamia

    Skala Potamia

       
       

    La route longe la côte offrant de belles vues, la végétation change au fur et à mesure que l’on descend vers le sud, les pins laissent la place aux oliviers.

    Au sud : agréable marche dans le site archéologique d’Aliki boisé ; certainement le site le mieux balisé que nous ayons visité, chemins aménagés  longeant la mer et permettant de voir les anciennes carrières de marbre, impressionnant ! des pans entiers de la colline ont disparu ; sur une photo on voit comme un lagon ; c’est ce qu’il reste suite à l’exploitation du marbre ! (il est vrai qu’il fallait faire face à la demande car comme disait Sénèque : « On se considère comme pauvre si le marbre de Thasos ne revêt pas nos piscines »)

    site d'Aliki

    site d'Aliki sarcophage

    site d'Aliki basilique

    site d'Aliki ancienne  carrière de marbre

     

    Il le fallait bien ! nous l’avons trouvé notre monastère, calme comme tous les monastères, pas très ancien semble -t-il, le couvent de l’Archange.

     

    monastère Archangelos

    monastere Archangelos

     

    Enregistrer


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique