• caravane solidaire nouvel article du télégramme

    27 septembre 2016


    Expo et caravane.

    Vers les Grecs, peuple solidaire

     

     

     

    À Douarnenez, l'expo et la caravane sont soutenus par le Comité des usagers de l'hôpital (Yves Jardin, Sorence Pierret et Jean-Louis Griveau). Parmi eux, René Touriguine, venu avec les oeuvres prêtées par l'union des cours collectifs des Beaux-Arts de l'Attique. La caravane fera une halte récolte à Quimper, mardi 4, à 15 h 30. Elle en retrouvera d'autres, en plusieurs étapes, à Lyon, le 15, avant de quitter le territoire français.

     

    Depuis lundi, la MJC accueille une exposition un peu particulière sur les Grecs et leur solidarité envers les réfugiés. L'installation prendra fin le 30 septembre et marquera le point de départ d'une caravane solidaire chargée de dons, direction Thessalonique.

     

    Un bateau rapiécé, lourd comme s'il était de pierre, transporte une masse de silhouettes aux abois : une grande main, du destin, la repousse. D'autres foules anonymes, d'yeux ou de mains tendues hors de l'eau remplissent aussi les dessins exposés, depuis lundi et jusqu'au 30 septembre, à la MJC.

     

    « Une solidarité hors-norme »

     

    Ce sont seize des oeuvres réalisées par les élèves de 80 établissements scolaires grecs pour la paix et les valeurs humaines, parmi une centaine d'autres exposées ailleurs en France. D'emblée, l'expo témoigne d'une solidarité hors-norme : « Les Grecs sont pauvres, ils ont pourtant bien accueilli 54.000 réfugiés, dont 20.000 enfants », précise Yves Jardin, du Comité des usagers de l'hôpital. L'histoire de la Grèce, terre d'accueil, est l'une des raisons de cet élan. « Depuis l'application de la politique d'austérité, en 2008, les dispensaires créés pour les réfugiés, s'adressent aussi au tiers des Grecs désormais privé de couverture sociale. Entre 2012 et 2014, 8 grands hôpitaux ont été fermés, 10.000 lits supprimés », explique René Touriguine, membre de Bretagne-Grèce solidarité santé et Les Grecs 56, associations en contact avec une soixantaine de dispensaires autogérés.

     

    Caravane humanitaire

     

    À la suite de l'expo, mardi 4 octobre, une caravane solidaire, composée d'associatifs bénévoles qui conduiront une dizaine de véhicules chargés de matériel médical collecté et de dons, jusqu'à Thessalonique, au départ de la pointe du Van. Premiers arrêts (collectes), à 13 h 30 au HLM de Pouldavid, et à 14 h, rue Laennec, près de l'hôpital.



    « Exposition TROMELIN l'île des esclaves oubliéscaravane solidaire programme Finistère »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :